Entretien Louis Laprise: Avec maestria

        De Johanne Gaudet, directrice de la galerie Go Art - 8 juillet 2018

       

Laprise est un coloriste époustouflant - Montréal Galeries

Maître à l'oeuvre : Louis Laprise, peintre de la troisième dimension  - Florence Michel, Parcours

Des objets d’art patiemment bâtis, patiemment construits, patiemment créés. Des objets au travers desquels on peut percevoir l’amoureux geste, dans sa sensualité, dans sa transparence,

dans sa lumière. Ce qui se dégage des œuvres de Laprise tient de l’envol amoureux, de l’étreinte

en mouvement, de la pulsation organique. - Nadia Nadège, Parcours

PRIX : Fondation Pierre-Pagé et prix d’excellence du Salon international du design de Montréal.

Mon travail

Façonné par les "beaux-arts et les arts appliqués", mon travail aspire à une maestria et est imprégné de mes études en histoires de l’art. Je déploie des savoir-faire de tous temps afin que l’exécution soit autant source de fascination que le sujet. Comme si l’intérêt de mes œuvres résidait autant dans le travail que dans l’achèvement. Je puise dans plusieurs époques que je transpose dans l'exploitation des surfaces et dans les textures des panneaux qui me servent de supports. Des techniques et esthétiques de disciplines associées à différents moments coexistent librement créant tout aussi bien dissonance que synchronisme. Le monde est petit et mes surfaces me semblent si vastes, ce que je tente de cerner me semble à jamais insaisissable. Me limiter à une seule possibilité m’apparaîtrait pour le moins infécond. Je ne suis pas le peintre d'un seul sujet décliné dans différentes avenues.  

 

Bien que marqué au sceau de techniques séculaires, mon travail se situe dans la contemporanéité par ses composantes picturales qui relèvent autant du classicisme que d’une actuelle légèreté.  Loin de récuser le caractère ludique de l’œuvre, j’aime également emprunter des figures familières voir d’une désarmante banalité. Ainsi, dans une évocation des nymphéas, en guise de fleurs, flottent des gizmos pour chats, une police typographique d’un E évoque un nénuphar dans une abstraction atmosphérique. Mais encore, une imitation d’impressions sur papier des gravures japonaises du 19e siècle, s’appuyant sur le caractère ligneux de la surface, évoque un sujet "parent " de la tradition des légendes du Japon.

 

Mes œuvres naviguent entre l’abstraction expressionniste et la représentation figurative. Libre au spectateur de s'interroger ou de simplement s'imprégner des ambiances éclatées. Mes tableaux sont exposés dans des événements en arts contemporain au Canada et en Europe (Royaume-Uni, Pays-Bas) via la galerie londonienne Thompson's.  

© 2018 by Louis Laprise

   Scratchh de paper en atelier pm  + - 9poX12po    2019         Louis Laprise